Loi travail : un projet dangereux pour les salarié.e.s et les droits des femmes et des minorités de genre

Source de l’image : Loi travail, non merci !

Face aux mesures évoquées par le gouvernement dans le cadre du projet de loi travail, et malgré les quelques modifications apportées à la marge, FéminiCités souhaite s’associer au mouvement social qui s’organise depuis quelques semaines pour refuser cette loi qui détruit les acquis sociaux des travailleur.se.s, et heurte particulièrement les droits de celles et ceux que nous défendons en premier lieu. Nous avons notamment pris cette décision suite à l’avis rendu par le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle, qui souligne “l’impact négatif” que cette loi aurait sur l’égalité de genre au travail, et au sein de la société en général, si elle était adoptée.

  Lire la suite

Publicités

FéminiCités à la Manif du 6 mars !

Lucence Ing

P1090229

Dimanche 6 mars, jour de la manifestation organisée par le Collectif 8 mars pour toutEs. Pour FéminiCités, c’est une journée entière qui est consacrée à cet événement. Tout d’abord, il s’agit de préparer les panneaux pour la manif. 10h et quelques, j’entre dans la cuisine de l’école Télécom, où nous avons rendez-vous. Je me retrouve face à Oriane et Camille. « Bonjour ! », je lance. Elles me répondent avec un grand sourire. Nous avons toutes des têtes fatiguées, c’est un dimanche matin tout de même, mais nous sommes très motivées pour ce premier atelier banderoles. « Il n’y a personne d’autre ? » je demande. Non, me répond-on, il y a juste Alban qui va arriver. C’est dommage, Oriane a prévu le petit-déjeuner pour une armée ! Lire la suite

Introduction au féminisme de Christine Delphy

Inès Edel-Garcia

A l’occasion de la projection publique du documentaire « Je ne suis pas féministe mais… » le 1er mars dernier, Inès Edel-Garcia revient sur le parcours et les positions résolument féministes de Christine Delphy.

A1gRIZZOsQL._SL1500_.jpg

« Je ne suis pas féministe mais… » Telle est la réplique favorite de nombreuses femmes désireuses d’égalité mais craignant les représailles dues aux stéréotypes associés à l’engagement féministe. Cette expression témoigne en effet de la difficulté quasi-symptomatique qu’ont les femmes à se déclarer féministes, aujourd’hui encore. C’est ce constat que soulignait déjà la sociologue et féministe matérialiste Christine Delphy dans les années 80 sur le plateau d’une émission animée par Simone de Beauvoir[1].

Cette expression a finalement donné son nom au documentaire des soeurs Tissot, consacré à la vie et à l’engagement de Delphy[2]. Un reportage qui espère « donner envie à d’autres femmes d’être féministes », déclare l’une des réalisatrices.

Avec talent et humour, ce 52 minutes jongle entre des entretiens de Christine Delphy dans sa maison dans le Sud, des images d’archives sur le MLF et des clips musicaux de Nina Simone ou encore Lesley Gore, aux paroles hautement significatives. On déroule ainsi naturellement le parcours de Delphy, l’occasion de réinterroger les chevaux de bataille du (des) féminisme(s).

Lire la suite

Transformer la ville pour changer la société : une vision féministe des espaces urbains

Photo : Luc Duffles Aldon

Article de Léa Delmas (co-présidente de FéminiCités), qui donne quelques idées de politiques publiques permettant de repenser la ville pour la rendre plus inclusive envers les femmes, à retrouver sur Urbadaboom, blog autour des questions urbaines initiés par les étudiant.e.s et ancien.ne.s des masters de l’école des affaires urbaines de Sciences Po :

https://urbadaboom.wordpress.com/2016/03/10/transformer-la-ville-pour-changer-la-societe-une-vision-feministe-des-espaces-urbains/#_ftn11