Checker ses privilèges au 104

Léa Delmas et Inès Edel-Garcia

Hier, FéminiCités était au Centquatre pour animer un atelier « Check tes privilèges », spécial espaces urbains. La météo nous a en effet empêché.e.s de le réaliser aux jardins Rosa Luxemburg comme cela était prévu au départ. Ce sera pour une prochaine fois !

IMG_1548

L’événement s’est déroulé dans une cour extérieure, près de l’entrée principale, malgré le volume sonore d’un groupe de danseurs de hip hop qui répétait. Au commencement, tou.te.s les participant.e.s étaient aligné.e.s sur une même ligne de départ. Léa, la co-présidente de l’association, a lu à voix haute une série de situations en ville.

« Si tu n’as pas à réfléchir à comment t’habiller pour sortir, fais un pas en avant »

(…) »Si tu n’as jamais été mégenré.e (qu’on ne s’est jamais adressé à toi en utilisant un autre pronom que le tiens) dans la rue, fais un pas en avant »

(…) »Si tu peux prendre le métro, fais un pas en avant »

Les yeux fermés, les participant.e.s sont resté.e.s sur place ou ont avancé au gré des situations énumérées.

Lors du premier atelier “Check tes privilèges”, réalisé avec l’association Garçes à la Mutinerie, certaines situations faisaient avancer les personnes privilégié.e.s, tandis que d’autres faisaient reculer les personnes subissant une ou plusieurs oppressions structurelles. A titre d’exemple, une femme cis blanche pouvait avancer sur une situation portant sur les contrôles d’identité, puis reculer sur une situation portant sur le harcèlement de rue. Certain.e.s participant.e.s avaient fait remarquer que cela pouvait donner l’impression qu’un privilège pouvait compenser une oppression. C’est pourquoi nous avons choisi, cette fois, de proposer uniquement des situations où les personnes privilégiées avançaient.

A la fin, chaque participant.e a ouvert les yeux et a pris conscience de sa position dans l’espace social par rapport aux autres. Une dizaine de personnes ont pris part à l’atelier, les oppressions structurelles n’étaient par conséquent pas toutes représentées. En tout état de cause, l’atelier a mis en évidence le fait que nous ne vivions pas la ville de la même manière selon notre genre, notre orientation sexuelle, notre groupe social etc.

IMG_1551

A la fin de cet exercice, l’ensemble des participant.e.s a discuté de l’atelier autour d’un goûter. Une des premières remarques concernait le fait que certaines situations avaient été interprétées différemment selon les participant.e.s. Le fait de pouvoir « passer une porte sans problème » est emblématique : certain.e.s ont cru qu’il s’agissait d’une question de gabarit, liée à la grossophobie ou au validisme, tandis que d’autres pensaient plutôt au fait de franchir la porte d’espaces non-mixtes (certains bars par exemple), ou à la difficulté pour les personnes ayant une phobie sociale de passer certaines portes.

Par ailleurs, les questions les plus « basiques », relatives au fait d’avoir un supermarché ou des transports à proximité, ou encore au fait de savoir lire pour s’orienter dans la ville, sont celles qui ont finalement le plus interpellé les participant.e.s, car ce sont des questions que l’on se pose rarement.

A cet égard, des améliorations ont été suggérées, comme le fait d’évoquer les accents régionaux ou encore le langage argotique, ou bien le fait que sa langue maternelle ne soit pas la langue officielle de l’endroit où l’on se trouve. Il a aussi été recommandé de bannir l’usage de l’adverbe « jamais », afin de privilégier le présent de vérité générale. En effet, les personnes privilégiées peuvent avoir déjà vécu ces situations, sans que cela n’entre dans le cadre d’une oppression structurelle. Un homme cis blanc qui a déjà vécu une agression pourrait changer de wagon dans le métro pour se sentir plus en sécurité, mais il ne le fera pas pour les mêmes raisons qu’une femme qui a été socialisée à avoir peur lorsqu’elle est seule avec un homme dans un wagon par exemple.

L’atelier a beaucoup plu aux participant.e.s. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu se libérer, ne vous inquiétez pas : FéminiCités vous prépare un autre atelier « Check tes privilèges » d’ici la fin de l’année 2016 !

13349151_10209241644456316_429377157_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s