Un projet d’enquête pour l’année 2016-2017 : le harcèlement des personnes trans et les violences transphobes dans les transports en commun

la-station-volontaires_59369_w620.jpg
Janol Apin, projet Métropolisson

L’an dernier, la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) lançait une étude sur le harcèlement des femmes dans les transports en commun, via une large enquête par questionnaire. Cette enquête, assez complète et relativement inédite dans le domaine de l’assistance à l’action publique, ne permettait cependant pas de prendre en compte les particularités du harcèlement vécu tout d’abord par les femmes trans, ni par les personnes trans en général. En effet, le harcèlement dû à la non-conformité aux attentes liées à l’assignation à la naissance n’est pas pris en compte, le vécu des femmes trans n’est pas comparé à celui des femmes cisgenres, et l’enquête se focalise sur le harcèlement ayant pour origine les usagèr.e.s des transports en commun… tandis que de nombreux témoignages montrent que le harcèlement comprend également le harcèlement institutionnel. C’est particulièrement le cas pour les personnes trans, qui peuvent subir celui perpétué par les agent.e.s de la RATP, et notamment les contrôleuses/eurs et agent.e.s de sécurité, en raison par exemple de la non-conformité des papiers, des titres de transport et des cartes de réduction à l’apparence de la personne.

FéminiCités vous propose donc de compléter l’étude de la FNAUT par une enquête traitant en particulier du harcèlement des personnes trans dans les transports. Le projet sera mené tout au long de l’année scolaire 2016-2017, pour une présentation du résultat final à la rentrée 2017. Les objectifs sont les suivants : mieux connaître le vécu des personnes trans dans les transports en commun et mettre à jour les enjeux liés à la mobilité des personnes trans, sensibiliser les usagèr.e.s et personnels des transports en commun ainsi que les organismes de gestion des transports et les élu.e.s des territoires concernés aux questions trans et aux enjeux spécifiques mis en lumière par l’enquête, accroître le savoir relatif aux conditions de vie des personnes trans, et donner la parole aux personnes concernées dans le cadre de la réalisation d’une enquête les concernant.

En effet, si FéminiCités se lance dans ce projet en tant qu’association militante, sans chercher à passer par des organismes de recherche officiels et institutionnels, c’est qu’il s’agit aussi de permettre aux personnes concernées de se saisir de l’enquête, de participer à son élaboration, à sa bonne conduite, à la restitution des résultats et à leur interprétation. En raison de l’exclusion des personnes trans de la vie universitaire et professionnelle, l’univers de la recherche et la sphère professionnelle sont, à de rares exceptions près, constitués exclusivement de personnes cis. Les savoirs situés, c’est-à-dire les savoirs émanant de chercheurs/ses et professionnels concerné.e.s par les questions étudié.e.s, sont largement minoritaires et ne sont pas mis en valeur. En outre, les recherches autour des questions de genre font l’objet d’un manque de financement extrêmement préoccupant. Mener cette enquête dans le cadre d’une initiative associative nous paraît donc particulièrement pertinent. Nous comptons, par ailleurs, travailler en collaboration avec les associations de défense des droits des personnes trans. Sortons la recherche de ses carcans bourgeois, cis et privilégiés ! Saisissons-nous des enjeux qui nous concernent, et montrons que le respect de nos droits n’a pas à être soumis à une validation cis et institutionnelle !

Ainsi, si les personnes cisgenres sont invitées à participer à l’élaboration de l’enquête, il va sans dire que la participation de personnes trans et/ou non-binaires fait partie des enjeux constitutifs de l’objet de ce projet. Ce dernier, en outre, est voué à être co-construit tout au court de l’année par les personnes engagées dans son élaboration : nous vous invitons donc à vous signaler, par mail (feminicites@gmail.com) ou par message privé sur Facebook, afin de construire une équipe, mais aussi afin de recenser les possibilités d’aide ponctuelle. Une première réunion de réflexion et d’élaboration des objectifs sera organisée fin novembre/début décembre – la date étant pour le moment fixée au 29 novembre. Nous vous attendons nombreux/ses et motivé.e.s !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s