Conférence « Genre et Urbanisme » Magistram-FéminiCités: quelles conclusions?

15442101_705719822919446_4041096135263612473_n

La conférence « Genre et Urbanisme » organisée par Magistram, avec la participation de FéminiCités, a permis de réunir le soir du 14 décembre, à l’institut de Géographie, une série d’intervenant.e.s pour aborder la question de la place du genre et des études de genre dans la formation des urbanistes. Nous voulons, à travers cet article, rendre compte des interrogations, réflexions et idées qui ont été échangés par les intervenant.e.s.

Lire la suite

Publicités

Peut-il n’y avoir qu’un seul féminisme ?

Inès Saab

L’examen des transformations, mutations et histoires du féminisme occupe un vaste sujet d’étude, à la fois riche et complexe. Pour saisir les enjeux définitionnels et critériologiques du féminisme, il est nécessaire d’en revenir aux racines de ce mouvement social qu’il tire dans la lutte contre les injustices faites aux femmes et qui s’est donné pour objectif et ambition de transformer la société par l’abolition de rapports sociaux inégalitaires entre femmes et hommes. Le féminisme a une vocation et une démarche dans un premier temps, libératrice (qu’elle soit individuelle et collective) mais aussi redéfinitionnelle puisqu’il s’agit d’interroger les rapports sociaux de sexe et de genre. Afin de saisir de façon assez large ce que l’on entend par féminisme, nous pouvons dire que le féminisme se définit comme un mouvement de lutte-s pour la reconnaissance, l’autodétermination, la participation politique, l’acquisition puis le respect des droits des femmes. Etre féministe relève dans un premier d’une prise de conscience lucide d’un système particulier dominant qui opère une domination, une violence et oppression collective particulière sur les femmes parce qu’elles sont femmes. Cette prise de conscience de cette domination, de cette violence, et oppression peut émerger de par des expériences vécues et subies de manière plus ou moins personnelle, ou observées, constatées. S’il est tout d’abord un exercice de la pensée, le féminisme est aussi un véritable exercice politique et de lutte sociale qui a sa propre puissance et capacité d’agir.

Lire la suite

Mardi de FéminiCités #1 : la non-mixité dans les espaces militants en débat

Lucence Ing et Fanny Helleu

14908244_679749615516467_5499288240014661272_n

Mardi 8 novembre, premier mardi de FéminiCités ! Nous sommes impatientes d’animer ce premier atelier, un apéro-lecture autour du thème de la non-mixité dans les espaces militants. Lorsque nous arrivons devant le bar, une demi-heure avant l’heure de rendez-vous donnée à nos adhérent.e.s, nous voyons tout de suite que la soirée ne va pas se dérouler aussi bien que nous l’avions rêvée : le bar est en effet fermé, le gérant ne répond pas à son téléphone. Gros coup de stress, mais nous trouvons un plan B : une brasserie dans laquelle il y a des fauteuils confortables et des bières pas trop chères.

Lire la suite